La Nouvelle Tribune

Crash A320: le copilote a volontairement précipité l’appareil

Espace membre

Les choses sont allées plutôt vite. Et on en sait un peu plus sur les circonstances du crash ce mardi de l’Airbus A 320 de Germanwings avec à son bord 150 personnes. Immatricule 4U9525, l’appareil, qui reliait Barcelone(Espagne) à Düsseldorf (Allemagne), s’est abimé peu avant 11h dans les Alpes de Hautes-Provence, dans le sud de la France.  

Selon la boite noire, le co-pilote, un jeune allemand de 28 ans a volontairement dirigé l’appareil vers le sol. C’est ce qu’il ressort de la conférence de presse donnée ce jeudi midi par le Procureur de Marseille. En effet, les enregistrements ont révélé que le commandant de bord a quitté la cabine technique pour sans doute se rendre aux toilettes. Mais à son retour, le co-pilote Andreas Lubitz ne lui a pas ouvert la porte de la cabine. L’appareil a ensuite commencé par perdre de l'altitude jusqu’à son crash. « (…) par une abstention volontaire, le copilote a refusé d’ouvrir la porte de la cabine au commandant de bord et a actionné le bouton commandant la perte d’altitude», a déclaré le Procureur.

>> France: crash d’un avion transportant 150 personnes

Pour lui, le comportement du co-pilote peut donc être analysé comme une «volonté de détruire» l’avion. Désormais, la question est de savoir pourquoi le jeune Andreas Lubitz, qui a fait une centaines de vols à bord de l'A320, a agi ainsi. Un suicide ou un attentat ? La suite de l’enquête permettra sans doute d’avoir la bonne réponse.