La Nouvelle Tribune

"Porte-à-porte" d’Affi N’Guessan pour la libération de Gbagbo et compagnie

Espace membre

Bien que décrié et présenté comme un traitre par des membres du Front populaire ivoirien (Fpi), Pascal Affi N’guessan se montre préoccupé par les détentions de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo et des autres caciques de son régime. L’actuel leader du Fpi a entrepris une offensive diplomatique auprès de certains chefs d’Etats africains pour obtenir leurs interventions en vue d’une libération de l’ex président Gbagbo détenu à la Cpi et celle de ses proches jugés par la justice ivoirienne.

Après avoir été reçu à Bamako par le président Ibk jeudi, il était samedi dernier à Niamey où il s’est entretenu avec le président du Niger Mahamadou, Issoufou. Chez l’un comme chez l’autre, les conversations avec ces deux chefs d’Etats ouest-africains se sont focalisées sur la libération de Gbagbo et ses disciples accusés d’avoir commis des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre ou d’avoir porté atteinte à la sureté de l’Etat ivoirien dans la crise post-électorale de 2010-2011 qui a fait quelques 3000 morts.

Cette tournée aux allures de porte-à-porte chez les chefs d’Etat de la sous-région, le conduira également chez le président de la Guinée, Alpha Condé. Il faut signaler que ces visites chez les présidents ouest-africains, viennent en prélude à une visite que l’actuel président du Fpi veut rendre le mois prochain à l’éternel leader charismatique du parti, Laurent Gbagbo à la Haye où il est détenu avec son ancien ministre de la jeunesse, Charles Blé Goudé.