La Nouvelle Tribune

Afghanistan: des fonds de la Cia versés à Al-Qaïda

Espace membre

Des fonds de la Cia ont contribué au paiement de rançon à l’organisation terroriste Al-Qaïda pour la libération d’un otage, en 2010, en Afghanistan. Elle a été rapportée par le quotidien américain Le New York Times  ce samedi 14 mars 2015.

En effet, en septembre 2008, le diplomate Abdul Khaliq Farahi alors consul général d’Afghanistan à Peshawar, au Pakistan, avait été enlevé par Al-Qaïda. L’événement s’est produit quelques semaines avant que l’homme n’entre dans ses fonctions d’Ambassadeur. Après un peu plus de deux ans passés en captivité, il sera libéré en 2010 contre une rançon de 5 millions de dollars.

Aujourd’hui, on apprend que le cinquième de cette rançon, soit un million de dollars, provenait des fonds de la Cia. Cette somme a été puisée dans un fonds secret versé mensuellement à la présidence afghane par la Cia. Restée longtemps secrète, l’information a été divulguée à cause du procès à New York d’Abid Naseer qui a été reconnu coupable pour sa participation à la préparation -avortée- d’attentats dans trois grandes villes du monde, aussi bien en Amérique qu’en Europe.

Ce sont New York, Manchester et Copenhague. La preuve de la part des fonds de la Cia dans la rançon se trouve dans les courriers que se sont échangés Osama Ben Laden et Atiyah Abd al-Rahman, respectivement défunt leader et l’administrateur d’Al-Qaïda. Il faut rappeler que le reste de la rançon a été payé par le Pakistan, l’Iran et les Etats du Golfe.