La Nouvelle Tribune

Hillary Clinton au cœur d’une affaire d’usage d’e-mail personnelle pour des fonctions fédérales

Espace membre

Probable candidate démocrate à la présidentielle de 2016, ancienne première dame et ancienne secrétaire d’Etat, Hillary Clinton pourrait avoir violé pendant quatre ans la législation fédérale des Etats-Unis sur l’archivage des données.

C’est du moins ce que révèle une information publiée ce mardi 2 mars 2015 par le «New York Times». Selon le quotidien américain, pendant qu’elle était secrétaire d’Etat sous le premier mandat de Barack Obama,  Hillary Clinton a utilisé son adresse mail personnelle pour assumer ses fonctions fédérales. Et ce, en lieu et place d’une adresse mail professionnelle.

En effet, elle ne disposait pas d’une adresse mail professionnelle ou gouvernementale, selon le Times. Dans un pays où la sécurité informatique est une question primordiale, cette information pourrait faire couler beaucoup d’encre et de salive. Notamment au regard de la sensibilité du poste qu’a occupé madame Clinton et de ses ambitions futures. L’ex-first Lady s’est engagée à prouver le contraire. Cependant, selon Nick Merrill, un porte-parole de Clinton cité par nos confrères américains, l’ancienne patronne de la diplomatie américaine, a agi conformément à «la lettre et à l’esprit des lois».