La Nouvelle Tribune

Tunisie : monstrueuse tension sociale dans le sud

Espace membre

La Tunisie n’a apparemment pas encore fini avec ses vieux démons. Contrairement à l’image d’une Tunisie remise de ses blessures du printemps arabe qu’elle présente, la Tunisie bouillonne dans sa partie sud. 

Déjà un mort dans de nouvelles tensions sociales qui agitent cette partie du pays, épicentre de la contrebande  avec la Libye. Ce mercredi des dizaines de jeunes ont attaqué des policiers à Ben Guerdane, non loin de Ras Jedir dans la région de Médenine proche de la Lybie. Les jeunes de cette partie de la Tunisie dont les 20% de la population vivent de la contrebande, s’estiment enfants pauvres du pays. Depuis des décennies, ils réclament un travail qui visiblement ne leur est pas donné.

Ras Jedir, selon les chiffres officiels, enregistre par an, environ 328.000 tonnes de produits de contrebande. Et justement, la goutte d’eau qui a fait déborder le vase est la saisie d’essence de contrebande. En application aux nouvelles mesures d’une décision du conseil des ministres, les contrôles douaniers sur les transports des marchandises se sont accrus afin de mettre un terme à la contrebande, une des principales activités de trafics illicites qui occupe les jeunes de cette région. Région qui, il faut le dire, a cruellement besoin d’investissements.