La Nouvelle Tribune

Niger : Boko Haram essuie un cuisant revers

Espace membre

Première tentative tragiquement ratée pour Boko Haram au Niger. La secte djihadiste nigériane qui a voulu étendre ses tentacules au Niger voisin avec la menace des forces tchadiennes et camerounaises contre elle, n’a pas réussi à exécuter son plan. 

Dans une attaque vendredi, 109 de ses combattants ont perdu la vie face aux forces armées nigériennes selon un communiqué du ministre nigérien de la défense Mahamadou Karidjo qui a également indiqué que 04 soldats et un civil sont morts. Pour sa première attaque dans le pays Boko Haram a lancé ses hommes sur Bosso et Diffa, deux localités nigériennes situées au sud et frontalières du Nigéria.

Près de Diffa qui n’est séparé de Bosso que par une rivière, se trouve un pont stratégique reliant le Niger au Nigéria que la secte djihadiste voudrait contrôler afin de faciliter ses transports de troupes et d’équipements pour son repositionnement dans la région. Bien que tournée en un échec, cette première attaque apparaît comme une sommation de la teigneuse secte djihadiste nigériane à l’armée nigérienne restée jusqu’ici non inquiétée. Dans la foulée des interventions tchadiennes au Cameroun et au Nigéria les autorités nigériennes avaient aussi annoncé que des soldats nigériens devraient rejoindre leurs homologues tchadiens dans l’optique de la consolidation des efforts régionaux pour en finir avec Boko Haram. Pour l’instant c’est la sécurité intérieure qui préoccupe et selon M. Yacouba Gaoh, le gouverneur de Diffa environ, 3000 soldats nigériens sont mobilisés pour la surveillance frontalière.