La Nouvelle Tribune

Otages japonais: l’EI réclame une rançon de 200 millions $

Espace membre

Les jours sont comptés pour deux otages japonais aux mains du groupe djihadiste Etat islamique (Ei). L’Ei réclame au Japon une rançon de 200 millions de dollars en échange de leur libération. Le mouvement djihadiste qui sévit dans une partie de la Syrie et de l’Irak donne un ultimatum de 72 heures aux autorités nippones et menace d’exécuter les otages si ses attentes ne sont pas comblées dans le délai. 

La mise à prix de la tête des deux otages est une réponse au soutien du Japon aux pays engagés dans la lutte contre l’Ei.  Tokyo a, en effet, promis 200 millions de dollars aux pays en lutte contre l’organisation terroriste. De leur côté, les autorités japonaises restent fermes et ne veulent pas céder au terrorisme. Il faut noter que les deux otages sont un journaliste indépendant et un particulier intervenant dans la sécurité privée.