La Nouvelle Tribune

Arizona : un autre noir suspecté de vendre de la drogue tué par un policier blanc

Espace membre

Le scénario se répète une nouvelle fois. La scène dans laquelle un policier blanc tue un homme noir suspecté d’un délit s’est une nouvelle fois répétée aux Etats-Unis. En Arizona, précisément à Phoenix, ce jeudi, Rumain Brisbon, un noir de 34 ans suspecté de vendre de la drogue a en effet été tué par balles par un policier blanc.

Selon le récit des faits par la police de Phoenix, M. Brisbon a été tué dans une lutte avec le policier au moment de son interpellation. Précisément quand il a mis la main à la poche. Le policier de plus de sept années d’expérience, aurait selon la police, « cru sentir la crosse d’un revolver » et a donc ouvert le feu. Il a tiré deux balles dans le torse du suspect qui est mort sur le coup.

Aucune arme retrouvée

Contrairement à ce qu’a cru sentir le policier, Rumain Brisbon n’avait pas d’arme sur lui. Dans sa poche, c’est une boîte de pilule d'oxycodone, un analgésique puissant et additif souvent consommé comme drogue récréative que la Police a retrouvé.

Réagissant à ce nouveau drame similaire à ceux de New-York et de Ferguson dans le Missouri, l’avocate de la famille de la victime,  après avoir rejeté cette version des faits de la police, parle de « tragédie ».  Car, a-t-elle insisté, Rumain Brisbon « n’avait pas d’arme et ne menaçait personne » avant de conclure qu’ils envisagent « toutes les suites possibles au regard de la loi ».

Cette nouvelle scène dramatique pourrait susciter de nouveaux mouvements de protestations aux Etats-Unis. Encore que lors de sa conférence de presse, le porte-parole de la Police de Phoenix relayé par Nbc News a estimé que le policier blanc avait fait « exactement ce qu’on lui demande de faire ».