La Nouvelle Tribune

Reconnaissance d’un Etat palestinien : intellectuels, diplomates, politiques et religieux sénégalais adhèrent

Espace membre

Présidant au Comité de l’Onu pour la reconnaissance des droits inaliénables du peuple palestinien, depuis sa création en 1975, le Sénégal ne marchande pas son soutien au projet de reconnaissance d’un Etat palestinien. 

Réunis à Dakar jeudi au cours d’une conférence dans le cadre de la célébration avancée de la journée de solidarité avec le peuple palestinien initialement prévu pour le 29 dernier, plusieurs intellectuels, ancien ambassadeurs, et figures religieuses ont réaffirmé leur soutien ferme aux autorités palestiniennes afin que leur Etat soit reconnu. Plus qu’un vœu de Sénégalais isolés, c’est une position nationale que défendent les autorités au sommet de l’Etat Sénégalais. Amadou Kébé, le représentant du ministre des Affaires étrangères, l’a clairement exprimée à sa prise de parole à cette conférence.

Il a fait savoir que tout le peuple sénégalais à travers le gouvernement reste solidaire du peuple palestinien, qui disent-ils, a le droit de disposer d’un Etat comme un peuple libre. Ce dossier qui envenime le conflit israélo-palestinien avait été objet de vote au parlement français où les élus ont également manifesté leur adhésion à la reconnaissance d’un Etat palestinien.

Pour que ce conflit qui oppose le Hamas et ses alliés à Israël trouve solution, selon le diplomate palestinien au Sénégal, Abdalrahmine Al Farra, il faut résoudre la question de la reconnaissance de l’Etat de la Palestine. Les chefs religieux et les intellectuels sénégalais semblent être aussi de son avis. L’intellectuel africain, à en croire, l’historienne et conseiller du président Macky, Penda Mbow doit s’investir aux côtés des palestiniens étant donné que ce combat s’apparente à celui contre la colonisation et l’apartheid.