La Nouvelle Tribune

Viol: le Bas-Congo, réservoir de plus de 100 victimes

Espace membre

L’une des régions les plus dangereuses pour les femmes au monde pourrait bien être le Bas-Congo, en Rdc. Des  statistiques ahurissantes livrées par des autorités locales font état de 1. 123 cas de violences sexuelles enregistrées sur ces derniers 11 mois dans cette région du Congo souvent occultée.

Ces chiffres révèlent donc qu’en moyenne 102 cas de violences sexuelles sont enregistrés en l’espace d’un mois dans cette partie qui n’est pourtant pas en état de guerre.

Ce que révèlent les autorités locales pourrait bien être partiel et moins révélateur de la situation dans le bas Congo. Et ceci malgré les inlassables efforts que fournissent les Ong engagées dans l’élimination des violences faites aux femmes dans la région.

Selon les Ong locales, les facteurs favorables à cet état de chose sont d’ordre culturel. La pression de la communauté aidant, les femmes et les filles victimes de violences sexuelles, disent les responsables de ces Ong, se résignent dans le silence et n’osent pas dénoncer leurs agresseurs qui se la coulent  douce pendant qu’elles sont rongées dans leur être.