La Nouvelle Tribune

Egypte : Moubarak lavé des accusations de meurtre et de corruption

Espace membre

Hosni Moubarak, l’ancien président  égyptien n’est coupable ni d’actes de corruption ni des meurtres enregistrés pendant la révolte populaire qui l’a chassé du pouvoir en 2011. Accusé de complicité de meurtres, l’ancien rais a été acquitté ce samedi par un tribunal du Caire.

Mais bien qu’il soit déclaré non coupable, l’ancien homme fort du pays des pharaons doit être encore retenu en prison dans un hôpital militaire où il purge trois ans de peine de prison à lui infliger dans un précédent procès pour corruption.

Il n’aurait donc eu rien à avoir avec les meurtres des plus de 846 personnes tuées pendant les 3 semaines qu’a durée la révolte populaire.

Ce verdict spectaculaire en faveur Moubarak est rendu 02 ans après la première sentence de prison à  perpétuité prononcée contre lui dans un premier procès tenu en 2012 et qui a été invalidé avant que ce procès-ci ne s’ouvre en mai 2013.

Pendant que Moubarak est en train d’être lavé des sangs qui ont entaché son règne pour être réhabilité comme un vertueux ancien président, son successeur l’islamiste Mohamed Morsi et ses proches de la confrérie des frères musulmans, sauf cataclysme, sont assurés de finir leurs jours derrière les barreaux, jugés et condamnés à mort dans des procès expéditifs .