La Nouvelle Tribune

Burkina Faso : Compaoré en exil en Côte d’Ivoire

Espace membre

Plus de doute. Blaise Compaoré le président burkinabé déchu a été parachuté en Côte d’Ivoire. L’information émane de sources militaires. Il rejoint donc son homologue, ami et frère Alassane Dramane Ouattara. 

Quatre ans après y avoir joué pompeusement le rôle de médiateur dans la crise poste électorale de 2010, Compaoré retrouve la Côte d’Ivoire tel un pitoyable exilé politique. Lui qui croyait pouvoir se maintenir au pouvoir jusqu’à son dernier souffle a vu le ciel burkinabé lui tomber sur la tête en l’espace de 24 heures. Et pendant qu’il rejoint la Côte d’Ivoire, dans son pays, sa succession tourne en une partie de combat de gladiateurs entre le numéro 2 de sa garde, le Chef d’Etat Major Honoré Traoré et le Colonel Yacouba Isaac Zida.

Succession de Compaoré: combat de gladiateurs au sein de l’armée

Tous deux, des militaires se sont autoproclamés président pour assumer la transition. Mais ils ne sont pas pour autant dans le cœur des Burkinabès qui ont souhaité que le général à la retraite Kouamé soit installé dans cette fonction de chef de la transition. Le Numéro 2 de la garde présidentielle Honoré Traoré est critiqué pour sa trop grande proximité au président déchu et n’est pas qualifié pour diriger le pays, ne serait-ce que le temps d’une transition, selon les manifestants.