La Nouvelle Tribune

Burkina Faso : François Compaoré arrêté à l’aéroport

Espace membre

Ça va vite au Burkina Faso où depuis ce matin c’est une nouvelle révolution qui s’est emparée du pays à cause du projet de loi de révision constitutionnelle du Président Blaise Compaoré. 

Et on vient de l’apprendre, François Compaoré, le frère du président vient d’être arrêté à l’aéroport alors qu’il s’apprêtait à quitter le pays. Les manifestants qui sont allés dans tous sens, saccageant le parlement, investissant la télévision nationale, le palais résidentiel, étaient aussi en direction du domicile du frère du président Compaoré.

La fougue débordante!

La fureur des Burkinabès est visiblement débordante. Ni les chars, les mitrailleuses et tout le cordon sécuritaire qui  étaient déployés pour le vote du projet de loi de révision de la constitution n’ont rien pu contre les manifestants qui veulent mettre un terme au pouvoir de Blaise Compaoré. Au-delà de Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du pays est aussi en ébullition. La mairie centrale de la ville a été aussi  brûlée. Bâton et essence à main, des manifestants veulent bien aussi brûler tous ceux qui ont soutenu ce projet de loi avec des cris comme « Blaise Compaoré=Ebola ». Alain Traoré, le porte-parole du gouvernement, a confirmé l’annulation du projet de loi. Difficile de dire où se trouve le président Compaoré. Des membres de  l’opposition demandent le départ de hit et nunc du président Compaoré. Pour un responsable du parti sankariste, «Compaoré doit partir. Un simple retrait ne suffit pas. L’insurrection qui est en train d’être faite est purement et simplement une révolution ».