La Nouvelle Tribune

Affaire Pistorius : insatisfait, le ministère public fait appel

A lire

Gambie : des militaires gambiens et ceux de la CEDEAO encerclent le village de Jammeh

LA GRANDE RUPTURE du Dr Yacouba FASSASSI

se connecter

L’épilogue du feuilleton Pistorius doit être encore réécrit selon le ministère public sud-africain qui a fait savoir ce lundi qu’il fera appel de la sentence des cinq ans de prison infligée  à Oscar Pistorius au terme de son procès pour le meurtre dit « involontaire » de sa petite amie Reeva Steenkamp.

Cette sentence prononcée, le 21 octobre est trop clémente à l’appréciation du ministère public qui remet d’ailleurs en cause le verdict d’«homicide involontaire » précédemment rendu par la juge Thokozile Masipa selon qui les preuves de l’accusation n’étaient suffisantes pour attester qu’il  s’agissait d’un meurtre prémédité.

Pourtant l’athlète qui a perdu de sa gloire, n’ignorait pas que sa petite amie était, cette nuit de la Saint-Valentin 2013, présente dans la pièce  au moment où il envoyait les coups de feu à travers les portes de sa douche.