La Nouvelle Tribune

Rdc : une vingtaine de civils tués dans un nouveau massacre

Espace membre

Les rebelles ougandais de l’Alliance des forces démocratiques ont encore endeuillé des familles en République démocratique du Congo. Vendredi soir, ils ont crapuleusement écourté la vie à 22 personnes majoritairement des femmes et des enfants dans la contrée d’Eringuéti dans le Nord Kivu. 

Ces crimes ont lieu au lendemain, d’aussi tragique meurtre de 30 villageois dans la nuit de mercredi à jeudi. L’armée, accusée de laxisme, n’a pas pu empêcher cette attaque qui était bien prévisible après l’assaut qu’elle a lancé contre les rebelles chassés de leur QG avec l’aide de la Monusco. Dans cette situation d’insécurité dans la région, les habitants ont annoncé qu’ils prendront leur destin en main et se constituer en groupes d’auto-défense.

L’Alliance des forces démocratiques (Adf) qui est responsable de cette attaque est un groupe armé constitué de rebelles ougandais chassés de l’Ouganda qui a érigé ses bases dans la région congolaise du Nord Kivu d’où il mène ses opérations de massacres et de pillages des populations.