La Nouvelle Tribune

Assassinat du colonel Mamadou Ndala : la Monusco soutient le procès de Beni contre les assassins

Espace membre

En République démocratique du Congo (Rdc), la Mission de l’Onu pour la stabilisation en Rdc (Monusco) a indiqué mercredi, par la voix de son porte-parole Charles Antoine Bambara qu’elle ferait tout ce qui est de son pouvoir pour que la lumière soit faite sur l’assassinat, du colonel Mamadou Ndala Mustafa. 

Pour ce faire, Charles Antoine Bambara a assuré au cours d’un point de presse que la Monusco souhaite que la vérité éclate et que justice soit rendue à l’illustre disparu lors du procès qui se déroule à Béni dans le Nord du Kivu. L’assassinat du colonel Mamadou Ndala remonte au 02 janvier 2014. Il a été abattu dans une attaque dans les encablures de Beni.

Sa voiture avait volé en éclat sous un tir de roquette qui l’avait bien visé. Mamadou Ndala est un ancien commandant du 42ème bataillon des Fardc connu pour ses multiples actions pour la réconciliation des civils et des militaires. Son assassinat selon certaines sources, pourrait être la cause de dissension au sein des Fardc. Ce mercredi, son chauffeur, le sergent Arsène Ndabu, seul survivant du véhicule, a été écouté. A Beni où il a été tué, à Walikale et dans d’autres régions du Nord-Kuvu, les forces armées de la Rdc et des soldats de la Monusco continuent cependant, leur lutte avec les rebelles ougandais qui y sont encore retranchés.