La Nouvelle Tribune

Vatican : accusé de pédophilie, un ex-archevêque placé en résidence surveillée

Espace membre

Le Vatican vient de poser un acte fort et plein de sens dans l’engagement du Pape François à lutter avec rigueur et transparence contre les pratiques de pédophilie au sein de l’Eglise catholique.  Hier mardi 23 septembre 2014, sur autorisation du Souverain Pontife, les services compétents du Vatican ont placé en résidence surveillée l’archevêque polonais Jozef Wesolowski, ancien nonce apostolique à Saint-Domingue, accusé de pédophilie. L’annonce de cette assignation à résidence a été faite par les services de presse du Saint-Siège.

Agé de 66 ans, l’ecclésiastique avait été nommé en 2008 par le Pape Benoit XVI comme représentant du Vatican. Des medias du pays avaient révélé il y a plusieurs mois, que durant son séjour dominicain (2008-2013), l’archevêque polonais s’est adonné à des pratiques de pédophilie. Et ce, en fréquentant « Zona Colonial », un quartier de Saint-Domingue, capitale de la République dominicaine, pour se payer des prestations sexuelles chez des mineurs. Dans un rapport rendu public en février 2014, le Comité des Nations Unies sur les droits des enfants avait d’ailleurs fait allusion au cas  Wesolowski. En Juin dernier, le Saint-Siège a fini par sévir contre lui en matière disciplinaire. La Congrégation pour la doctrine de la foi a décidé de le radier du clergé. De plus, au pénal, une enquête préliminaire a été ouverte pour pédophilie. Conséquence logique, l’archevêque perd son immunité diplomatique. Il garde cependant la nationalité du Vatican et n’est pas extradé vers son pays. Il a été arrêté hier par la gendarmerie du Vatican.