La Nouvelle Tribune

Secteur privé africain : le Japon alloue 300 millions de dollars à la BAD

Espace membre

Dans le cadre du programme « Enhancing Private Sector in Africa (EPSA) » lancé en 2005 par son gouvernement, le Japon vient d’allouer à la Banque Africaine de Développement (BAD) un prêt de 300 millions de dollars. 

L’accord de déblocage de ce prêt concessionnel a été signé ce vendredi 12 septembre par le président de la BAD, Daniel Kaberuka et l’Ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, Susume Inove. Cet acte est la réalisation d’une promesse faite par le Premier ministre nippon, Shinzo Abe, lors de sa visite en Côte d’Ivoire en début d’année. Il avait promis que le Japon doublerait son engagement pour le programme EPSA. Et ce, en portant son implication financière d’1 à 2 milliards de dollars Us.

Il faut indiquer qu’EPSA est mis en œuvre à travers trois composantes. Ce sont l’installation accélérée du co-financement pour le secteur privé, le Fonds d’assistance au secteur privé (Fapa) et les prêts au secteur privé. Le système de câble sous-marin en Afrique de l’Est, le Rascom, premier satellite panafricain de communication, la route à péage de Lekki (Nigeria) et l’autoroute de Dakar (Sénégal) sont des infrastructures dont le financement a été assuré grâce à l’EPSA.