La Nouvelle Tribune

Prévention contre le virus Ebola au Burkina-Faso : le Siao reporté sine die

Espace membre

Les économies ouest- africaines, déjà fragiles, mêmes celles non touchées, subissent les revers du virus Ebola. La psychose liée à cette fièvre a fait reporter, au Burkina-Faso, un rendez-vous économique biennal : le Salon international de l'artisanat de Ouagadougou (Siao), où se rencontrent plus de 400.000 visiteurs et 300 acheteurs professionnels et des exposants venant des quatre coins du monde. 

En effet, annoncé pour se dérouler du 31 octobre au 9 novembre, l’édition 2014 du Salon international de l'artisanat de Ouagadougou (Siao) est reporté. Selon le Directeur général du Salon, Abdoulaye Zongo, cette décision vise, entre autres, à couper court aux inquiétudes. "Nous faisons face à des interrogations de la part des artisans, des acheteurs, des représentants de pays. C'est pourquoi, nous avons saisi le gouvernement qui a décidé le report", explique-t-il. Seulement, il s’agit d’une opportunité ratée car les préparatifs du salon, axé cette année sur le thème "Artisanat africain, entrepreneuriat féminin et protection sociale", atteignaient déjà 94% de taux de mise en œuvre avec 21 pays annoncés. Par ailleurs, les organisateurs rassurent qu’une date sera bientôt fixée. Pour l'heure, aucune nouvelle date n'a été avancée. Mais " Nous allons nous référer au gouvernement pour la décision en ce qui concerne la nouvelle date. Tout dépendra de l'évolution de la situation de l'épidémie", a affirmé Zongo ajoutant que l'information sera largement diffusée pour "éviter les désagréments". "Nous allons envoyer des mails aux inscrits pour éviter les désagréments ou que les participants engagent des actions compromises". Comme Siao, nombreuses sont les rencontres économiques reportées ou annulées sur le continent à cause de la fièvre Ebola qui ne cesse de faire ravage.