La Nouvelle Tribune

Ebola : après la mort, la faim menace les pays touchés

Espace membre

Ebola n’est pas qu’un problème de santé. C’est aussi une source de famine. L'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO), alarme sur le risque de pénuries alimentaires  au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée. La sécurité alimentaire de ses pays, selon la Fao, est menacée par le manque de main d'œuvre, l'arrêt du commerce transfrontalier et les pénuries dues à la maladie d’Ebola.

Depuis que des zones de quarantaine ont été mises en place et que des restrictions aux déplacements ont été ordonnées dans ces pays, alerte Bukar Tijani, représentant régional de la FAO pour l'Afrique,  « l'accès à la nourriture est devenu un grave problème pour beaucoup d'habitants des trois pays concernés et leurs voisins ».

La situation dénoncée par ces responsables de la Fao pourrait justifier l’incident qui a eu lieu au Libéria où un malade atteint d’Ebola s’est échappé de son centre d’isolement pour chercher à manger dans un marché de Monrovia. Les images diffusées dans les médias montrent  un jeune homme avec un bracelet dont la présence a provoqué une panique généralisée dans le marché.  Le malade pourchassé par des agents du centre d’isolement tenait entre ses mains des projectiles qu’il menaçait de lancer sur ceux qui oseraient le pourchasser. Des témoins ont déploré le fait que les patients soient gardés affamés dans les centres d’isolement.