La Nouvelle Tribune

Séparation d’avec François Hollande : Trierweiler voulait «perdre connaissance»

Espace membre

On en sait un peu plus sur la vie de couple de Valérie Trierweiler et du Président français François Hollande.  Dans "Merci pour ce moment",  un livre qu’elle vient de commettre discrètement en Allemagne, à l’insu de l’Elysée, l’ex-concubine de François Hollande révèle ses "années enchantées" et  comment elle a accueilli  "à terre", la fin de sa relation avec François Hollande.

Plusieurs moments intimes ont été dévoilés dans cet ouvrage. A titre d'exemple, à propos de l'existence d'une liaison entre le chef de l'Etat français et l'actrice Julie Gayet, révélée par l'hebdomadaire Closer,  voici, selon un extrait de l’ouvrage publié par Paris Match, comment Valérie Trierweiler réagit à l’annonce de l’information dans la presse : « L'information Julie Gayet est le premier titre des matinales. (...) Je craque, je ne peux pas entendre ça, je me précipite dans la salle de bains. Je saisis le petit sac en plastique qui contient des somnifères (...) François m'a suivi (sic). Il tente de m'arracher le sac. Je cours dans la chambre. Il attrape le sac qui se déchire. Des pilules s'éparpillent sur le lit et le sol. Je parviens à en récupérer. J'avale ce que je peux. Je veux dormir. Je ne veux pas vivre les heures qui vont arriver. Je sens la bourrasque qui va s'abattre sur moi et je n'ai pas la force d'y résister. Je veux fuir. Je perds connaissance ».

Selon la journaliste Catherine Schwaab,  Valérie ne parle que « d'amours, de déchirures et de passions » et pas de « secrets d'Etat » qui pourrait donner de l’insomnie à François Hollande.