La Nouvelle Tribune

Centrafrique : la Séléka renie ses membres devenus ministres du nouveau gouvernement

se connecter
se connecter

Pour avoir accepté appartenir au nouveau gouvernement formé par le Premier ministre Mahamat Kamoun, les ministres issus de l’ex-rébellion Séléka, ont perdu leur qualité de membres. Ils sont qualifiés de traite par leurs anciens compagnons de lutte qui, dans un communiqué, ont affirmé que « leur participation au gouvernement constitue une haute trahison et un non-respect des consignes données par la hiérarchie».

Dans ce gouvernement formé par le contesté premier ministre, Mahamat Kamoun, la Séléka avait trois représentants contre deux pour la milice anti-balaka. Du côté de la séléka il y a Mahamat Tahib Yacoub, ministre de l'Elevage, Arnaud Djoubaye Abazène ministre des Transports et  Abdallah Kadre Hassane ministre des Postes et télécommunications. Quant aux représentants anti-balaka, il y a Robert Namséné, ministre de l’Environnement et Romaric Vomitiadé, ministre du Tourisme.