La Nouvelle Tribune

Centrafrique : la Séléka renie ses membres devenus ministres du nouveau gouvernement

Espace membre

Pour avoir accepté appartenir au nouveau gouvernement formé par le Premier ministre Mahamat Kamoun, les ministres issus de l’ex-rébellion Séléka, ont perdu leur qualité de membres. Ils sont qualifiés de traite par leurs anciens compagnons de lutte qui, dans un communiqué, ont affirmé que « leur participation au gouvernement constitue une haute trahison et un non-respect des consignes données par la hiérarchie».

Dans ce gouvernement formé par le contesté premier ministre, Mahamat Kamoun, la Séléka avait trois représentants contre deux pour la milice anti-balaka. Du côté de la séléka il y a Mahamat Tahib Yacoub, ministre de l'Elevage, Arnaud Djoubaye Abazène ministre des Transports et  Abdallah Kadre Hassane ministre des Postes et télécommunications. Quant aux représentants anti-balaka, il y a Robert Namséné, ministre de l’Environnement et Romaric Vomitiadé, ministre du Tourisme.