La Nouvelle Tribune

Fifa : Michel Platini ne sera pas candidat contre Sepp Blatter

Espace membre

« J’ai réfléchi longtemps mais je n’ai jamais réussi à me convaincre au cours des derniers mois qu’il fallait que j’aille à la Fifa pour ces élections ». Fin du suspense et des supputations. Le Français Michel Platini, président de l’Uefa ne sera pas candidat contre le Suisse Sepp Blatter à la présidence de la Fifa. 

Il l’a annoncé ce jeudi 28 août 2014 peu avant le tirage au sort pour la phase de poules de la Ligue des Champions de l’Uefa, saison 2014-2015. C’était en présence des présidents et secrétaires généraux des 54 associations membres de l’Uefa.  Ce désistement, si on peut le dire ainsi, de Michel Platini, laisse la voie libre à Blatter, 78 ans, pour un cinquième mandat consécutif à la tête de l’instance faitière du football au niveau mondial.

On se rappelle, en juin dernier, lors d’une assemblée générale de la Fifa tenue au Brésil, Platini avait ouvertement retiré son soutien à Blatter lorsque ce dernier a annoncé son intention de briguer un autre mandat. Pour le Français, Blatter n’a pas tenu sa promesse faite quelques années plus tôt que le quatrième mandat était son dernier. On a alors cru que Platini, qui a plutôt une bonne cote au sein de l’Uefa, aura les reins suffisamment solides pour déboulonner Blatter.

Apparemment, il a décidé de jouer la carte de la patience. Car, malgré les scandales de corruption qui ont entaché son règne, Blatter reste le maitre de la situation à la Fifa. « Nous avons de très grands projets à mener à l’Uefa et j’ai une envie intacte de les mener à bien avant d’envisager peut-être de passer un jour à autre chose », a justifié Platini. « Ce n’est pas le moment (de présider la Fifa, Ndlr), ce n’est pas mon heure, pas encore », a martelé l’homme qui a afficher son ambition de faire un troisième mandat à la tête de l’Uefa. Les prochaines élections pour la présidence de la Fifa auront lieu en mai 2015.