La Nouvelle Tribune

Syrie: Damas tente de reprendre le poste-frontière dans le Golan controlé par les djihadistes

Espace membre

Après la prise et le contrôle ce mercredi par les rebelles syriens du très stratégique poste-frontière de Kuneitra sur le Plateau de Golan, la contre-offensive de Damas ne s’est pas faite attendre. Dans la matinée de ce jeudi 28 août, l’aviation syrienne a effet pilonné cette position occupée depuis 24 heures par les islamistes du Front Al-Nosra. 

Le poste-frontière de Kuneitra est, faut-il le préciser, le point de séparation entre la Syrie et le plateau de Golan, territoire israelien depuis 1981. De ce fait, il constitue un point stratégique à la fois pour le régime de Damas et l’Etat hébreu. En effet, ce poste-frontière est situé à seulement 65 kilomètres de la capitale syrienne, siège du pouvoir du régime de Damas. De là donc, les rebelles pourraient vite s’emparer de Damas notamment de son pouvoir qu’ils tentent de faire tomber sans succès depuis le début du printemps arabe en 2011.

Des morts et des blessés

Depuis sa prise et son contrôle par les djihadistes, le poste-frontière de Kuneitra est le théâtre de combats. Ces combats ont déjà fait de nombreux morts et plusieurs blessés. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (Osdh), au moins vingt soldats syriens et quatre rebelles ont perdu la vie dans les combats. Dans la journée de ce mrecredi, les balles perdues ont également atteint deux Israéliens, un soldat et un civil. Selon l’armé israélienne qui a spontanement réagi, les deux Israéliens ont été blessés par des tirs de roquette en provenance du territoire syrien.