La Nouvelle Tribune

Liberia : Ebola coûte le poste à des ministres et hauts responsables

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Le  virus Ebola a fait de nouvelles victimes. Il s’agit de certains ministres et hauts responsables libériens qui ont été limogés mardi, par la présidente du Libéria Ellen Johnson Sirleaf. Pour cause,  ils sont restés à l'étranger en dépit de l’appel de la présidente, à revenir au pays pour prendre une part active à la lutte contre l'épidémie d'Ebola qui touche le pays tout entier.

La présidente Ellen Johnson Sirleaf a annoncé que « tous les responsables occupant des fonctions de niveau ministériel ou leurs équivalents dans la haute administration qui ont violé les ordres -du décret d’état d’urgence pris le 06 août-  sont relevés de leurs fonctions ».  Cette décision de la présidente, selon Lewis Brown, le ministre de la Communication concerne des hauts fonctionnaires, des membres de cabinets ministériels, des députés ou encore des responsables de la commission d'investissement. Leurs salaires indique-t-on,  seront gelés jusqu'à leur retour dans le pays.