La Nouvelle Tribune

Wikileaks - Londres : Bientôt la fin de l’exil de Julian Assange à l’ambassade d’Equateur

Espace membre

Julian Assange, fondateur du site Wikileaks quittera bientôt l’ambassade de l’Equateur à Londres où il est exilé depuis 26 mois pour échapper à une extradition vers la Suède. L’homme, rendu célèbre par son site qui s’est spécialisé dans la publication de câbles diplomatiques, l’a annoncé ce lundi 18 août 2014 lors d’une conférence de presse tenue dans les locaux même de l’ambassade de l’Equateur. 

« Je peux confirmer que je vais quitter sous peu l’ambassade », a déclaré le fondateur de Wikileaks, qui avait à ses côtés le ministre équatorien des Affaires étrangères, Ricardo Patino. Quant aux raisons de son départ,  Assange n’a pas confirmé celles avancées par certains medias britannique qui avaient indiqué qu’il souffrait de problèmes pulmonaires et cardiaques. Assange est dans le viseur de la justice suédoise et même américaine. D’abord pour des accusations de violences sexuelles portées contre lui par deux jeunes suédoises et pour la publication de documents secrets du gouvernement et de l’armée des Etats-Unis.

Affaire Snowden : pour Julian Assange, l'Europe a « trop peur des USA »

En juin 2012, il s’est réfugié à l’ambassade d’Equateur. Le 18 août de la même année, il a bénéficié de l’asile politique. « Deux ans c’est tout simplement trop long. Il est temps de libérer Julian Assange. Nous continuons à lui offrir notre protection, a souligné le ministre équatorien des Affaires étrangères. Nous continuons à être disponible pour parler aux gouvernements britanniques et suédoises en vue de trouver une solution à cette sérieuse violation des droits humains de Julian Assange.»