La Nouvelle Tribune

Kenya : La police perd les traces de Samantha Lewthwaite dite la "Veuve blanche"

Espace membre

La Britannique Samantha Lewthwaite surnommée la "Veuve blanche" continue de dribler la police kényane. Son nom avait refait surface lors de l'attaque du centre commercial de Westgate à Nairobi qui avait fait 67 morts en septembre 2013. 

Devant un tribunal, jeudi les policiers kényans ont admis qu’ils n’ont plus aucune trace d’elle. « Nous avons tenté de l'arrêter, mais elle ne cesse de changer d'identité et d'endroit » a déclaré un des policiers responsables de l'enquête, Abednego Kilonzo cité par l’Afp. 30 ans, mère de famille convertie à l'islam à l'adolescence, Samantha Lewthwaite, est la veuve de Germaine Lindsay, l'un des quatre kamikazes qui s'est fait exploser dans les transports en commun londoniens le 7 juillet 2005, tuant 67 personnes.

La "Veuve blanche" qui s’était échappée de la Grande-Bretagne était passée par l'Afrique du Sud où elle s’est fait établir un faux passeport sud-africain au nom de Nathalie Webb, avant de réapparaître sur la côte kényane en décembre 2011. Recherchée depuis décembre 2011 au Kenya pour possession d'explosifs et association de malfaiteurs, dans le cadre d'un projet d'attentats pour lesquels un de ses présumés complices, le Britannique Jermaine Grant, a été arrêté, Samantha Lewthwaite dite la "Veuve blanche" continue donc sa cavale.