La Nouvelle Tribune

Ukraine : guerre de convois humanitaires entre Kiev et Moscou

Espace membre

Deux différents convois humanitaires se dirigent vers l’est de l’Ukraine, théâtre de guerre entre les forces gouvernementales et les milices séparatistes pro-russes que la Russie est accusée de soutenir. Le premier est un convoi russe de 300 camions. Composé de 15 camions transportant 240 tonnes de produits de première nécessité, le second est un convoi ukrainien. Il constitue en fait une riposte des autorités ukrainiennes au convoi humanitaire à polémique de la Russie.

En effet, ce mardi 12 août 2014, une longue file de camions blancs a quitté la région de Moscou pour l’est l’Ukraine. La Russie veut voler au secours des populations victimes des combats entre milices séparatistes et forces gouvernementales. Seulement, Kiev dit ne vouloir accepter ce geste de Moscou que si l’aide est faite dans le cadre du droit international. A entendre par là l’implication du Comité international de la Croix rouge (Cicr) qui se chargera du déploiement de l’aide dans les régions concernées. Une réaction que Moscou qualifie de mauvais gout. Du moment où, ont justifié les autorités russes, Kiev avait déjà donné son aval pour la conduite de cette opération humanitaire. Malgré la mise en garde de Kiev, le convoi russe continue son chemin vers l’est de l’Ukraine. Pour montrer sa capacité à faire face aux problèmes du pays, le gouvernement ukrainien a décidé d’envoyer son propre convoi humanitaire dans l’est.  « Le jeudi 14 août à 11 h 00 sera envoyé des trois villes ukrainiennes de Kiev, Dnipropetrovsk et Kharkiv, un convoi de camions d’aide pour les habitants de Lougansk et de Donetsk (…) La Croix Rouge distribuera cette aide à la population civile des régions de Donetsk et de Lougansk », a annoncé le service de presse de la Présidence ukrainienne. Pour précision,  Donetsk et Lougansk sont deux villes qui servent de bastion aux Séparatistes. Ce premier convoi est la concrétisation de la décision prise ce mercredi par le gouvernement de consacrer 570 000 euros aux besoins alimentaires des populations des zones de conflits. Si les Séparatistes sont vraiment soutenus par le régime de Poutine, on pourrait donc avancer que c’est le début d’une autre guerre entre Kiev et Moscou : la guerre des convois humanitaires.