La Nouvelle Tribune

Procès Pistorius : Le champion victime de ses mensonges selon le procureur Gerrie Nel

Espace membre

Sans aucune pitié, le procureur Gerrie Nel a démontré, à sa manière, comment Oscar Pistorius, le champion paralympique sud-africain accusé d’avoir volontairement tué sa petite amie Reeva Steenkamp au soir de la Saint valentin de  2013, s’est fait prendre à son propre piège avec des mensonges.

Au tribunal de Pretoria ce jeudi, avec la présence pour la première fois depuis le début du procès, du père de l’accusé, Henke Pistorius, le procureur Gerrie est revenu sur les circonstances du drame. Ce jour-là, rappelle le procureur, « Il n'y avait que deux personnes dans la maison. L'une a été tuée et l'autre a survécu». Et la thèse défendue par le parquet est que Reeva se serait réfugiée dans les toilettes pour échapper à son amant en colère.

Cela amène le procureur Gerrie Nel à présenter Oscar Pistorius comme « un témoin effroyable » qui s’est, sans cesse, mélangé les pédales avec sa version des faits qu’il juge « absolument dénuée de toute vérité ». Pour lui, parler d’"Auto-défense ou acte par réflexe, sans s'en rendre compte, n'est pas conciliable!" avec la réalité des faits à son entendement. Poursuivant son argumentation en montrant l'impact des balles mortelles sur la porte des toilettes,le procureur explique qu’«Au moins, nous n'avons pas eu de coups de feu dans tous les sens. (...) Nous avons un tir bien groupé ». C’est donc à un meurtre intentionnel que le procureur veut conclure. Et il promet en finir avant la fin de la journée de ce jeudi avant que la défense ne revienne à la charge vendredi.