La Nouvelle Tribune

Gaza : la France parle de Carnage ochestré par Israël

Espace membre

Alors que la situation s'enlise dans la bande de Gaza avec à la clé plus d'un millier de morts du côté palestinien, les vieux soutiens d'Israël semblent se désolidariser de la politique de Tsahal envers la population de Gaza. Après le bombardement successif de plusieurs centres gérés par l'ONU, le secrétaire général Ban Ki Moon s'est offusqué de la violation flagrante du droit international par Israël.

Mais ce jour, c'est la France qui donne de la voix face à cette politique répressive et meurtrière de l'armée israélienne.  Par la voix de son ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius, le pays s'est dit choqué par l'action de Tsahal dans la bande de Gaza : «Combien de morts faudra-t-il encore pour que s’arrête ce qu’il faut bien appeler le carnage de Gaza? (..) La tradition d’amitié entre Israël et la France est ancienne et le droit d’Israël à la sécurité est total, mais ce droit ne justifie pas qu’on tue des enfants et qu’on massacre des civils» Le ministre français parle de massacre et soutient qu'une solution pacifique devra être imposée aux deux parties, tout en condamnant l'action suicidaire et provocatrice du Hamas. Quant aux USA, alliés inconditionnels d'Israël, on parle également de cessation des hostilités. Plus que jamais, pour une paix durable, l'ONU pour rester crédible doit imposer dans cette partie du monde la coexistence de deux états indépendants et aux frontières bien délimitées.