La Nouvelle Tribune

Loi anti-homosexualité en Ouganda : la Cour constitutionnelle invalide le texte

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

Sérieux revers pour le président ougandais. La Cour constitutionnelle ougandaise a annulé, vendredi, la loi anti-homosexualité qu’il a promulguée en février dernier. Les juges ont évoqué un problème de forme pour invalider le texte. 

Selon la Cour, lors du vote de la loi en décembre dernier à l’Assemblée nationale, le quorum établi à un tiers des députés en Ouganda n’était pas atteint. C’est donc une victoire partielle pour la dizaine de personnalités ougandaises dont un député du parti au pouvoir et plusieurs figures de la société civile et du mouvement gay qui avait formulé un recours à l’endroit de la Cour constitutionnelle en mars. Du côté de ceux qui militent pour l’adoption de cette loi, cette décision de la Cour constitutionnelle est le fruit des pressions internationales.

Homosexualité en Ouganda : les propos chocs du président Museveni après la promulgation de la nouvelle loi