La Nouvelle Tribune

Guinée :Moussa Dadis Camara entendu sur le Massacre de Conakry

Espace membre

Bientôt 5 ans que la Guinée Conakry a connu l’affreuse répression du 28 septembre, qui a fait près de 160 victimes et  des dizaines de viols au stade. Le capitaine Moussa Dadis Camara, qui dirigeait le Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), la junte au pouvoir à l’époque, a été entendu par la justice guinéenne comme témoin dans cette affaire dite « du massacre 28 septembre ».

Sous les pressions  de la Cour pénale internationale (CPI) et du nouveau ministre guinéen de la Justice, Cheik Sacko, l’affaire dont on entendait plus parler, a été sortie des tiroirs par la commission rogatoire créée depuis avril 2011 mais qui était bloquée avec les tractations visant à la noyer. Rien n’a filtré de cette audition, mais il s’agit là, d’un pas important vers l’avant afin que justice soit faite aux victimes de cette répression inhumaine.Après lui, la justice guinéenne a besoin d’entendre Aboubacar Toumba Diakité, l'ancien aide de camp de Dadis Camara, accusé d’être l’instigateur et qui est, rappelons-le,  toujours en fuite après avoir tenté d'assassiner son ancien chef, le capitaine Dadis Camara. Mais il pourrait être bientôt rattrapé dans sa fuite puisque le ministre Cheik Sacko a fermement assuré que « tous les inculpés qui refusent de comparaître vont bel et bien devoir le faire ».