La Nouvelle Tribune

Don de sang : Les homosexuels autorisés à donner leur sang en Europe

Espace membre

Souvent exclus quand il s’agit de donner leur sang en France, les homosexuels sont désormais rétablies dans leur droit pour sauver des vies humaines. La cour de justice européenne a donné raison à un français qui s’est plaint de l’exclusion dont les homosexuels sont victimes en matière de don de sang.

La loi française retire à  toute personne ayant eu des rapports sexuels avec un partenaire du même sexe, le droit de donner de son sang. Cette disposition discriminatoire est selon Paolo Mengozzi, l'avocat général de la Cour de justice européenne contraire aux principes de droit de l’UE.

Pour lui, «le seul fait pour un homme d'avoir eu ou d'avoir des rapports sexuels avec un autre homme ne constitue pas un "comportement sexuel" qui justifierait l'exclusion permanente d'un tel homme du don de sang».Mais il reconnait qu’une telle exclusion est justifiable par les raisons de protection de la santé publique.  Dans ce cas explique-t-il, il faut que les dispositions n’aillent pas au-delà de ce qui est nécessaire. Ce qui à son avis, n’est apparemment pas le cas dans l'exemple français.

Si la France avait raison

Les risques de contamination du Vih dans le groupe des homosexuels donnent en partie raison à la France. Selon les récentes études de l’Oms, la transmission du Vih au sein des homosexuels suit une pente ascendante. Cela a inquiété l’organisation mondiale de la Santé qui a recommandé aux personnes homosexuelles de prendre des anti-rétroviraux à titre préventif. Le risque de transmission du Vih disait le rapport, est plus élevé chez les homosexuels. Ne serait-ce pas suffisant pour en arriver à cette mesure ?