La Nouvelle Tribune

Sénégal: Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor dans l’œil du cyclone

Espace membre

Abdoulaye Baldé reconduit maire de Ziguinchor, en Casamance est sur la liste noire des personnes accusées d’enrichissement illicite au Sénégal. Il devrait apprend-t-on de Rfi, répondre ce vendredi, à une convocation de la justice sénégalaise qui a décidé de se pencher sur son cas.

Cet ancien cador du régime du président Abdoulaye Wade dont le fils Karim est aussi épinglé, fut successivement secrétaire général de la présidence de la République, ministre de la Défense, ministre des Mines, ministre de l’Industrie. Actuellement interdit de sortie du territoire national, Abdoulaye Baldé risque d’être mis en demeure par le procureur spécial et ensuite inculpé.

Selon les partisans du parti au pouvoir, Abdoulaye Baldé a amassé beaucoup de richesse sous le règne Wade. Mais l’accusé qui malgré les accusations s’est fait reconduire à la tête de la commune de Ziguinchor s’en défend. Selon Abdoulaye Baldé qui s’est confié à Rfi, on l’accuse de malversation à hauteur de 1,4 milliards alors qu’il ne s’agit que du total des mouvements sur ses trois comptes en banque depuis l’an 2000. Abdoulaye Baldé est aussi le chef d’un parti, l’Union centriste du Sénégal qu’il a lui-même créé.