La Nouvelle Tribune

Procès Marcel Ntsourou : «le juge congolais n’est pas à la botte des hommes politiques »

Espace membre

C’est ce mercredi que le procès du colonel Marcel Ntousourou amorce sa 2ème semaine en République du Congo. Reçu sur l’émission « Invité Afrique » de Rfi, Bienvenue Okiémy, ministre congolais de la Communication, récuse les accusations de procès politique contre le colonel Ntousourou, ancien numéro 2 des renseignements de Kabila. 

« Le juge congolais n’est pas à la botte des hommes politiques » a-t-il dit. Selon lui, « ce procès existe simplement parce que le 16 décembre 2013 le colonel Marcel Ntsourou et ses hommes ont fait le feu … Ils se sont organisés en bande armée». De nombreuses autres personnes dont des civils, chauffeurs, employés sont aussi concernés par ce procès. Ils étaient 113 à être arrêtés comme le colonel Ntousourou. Pour le ministre de la communication, ils ne sont pas arrêtés à tort. « Ils faisaient partie d’une organisation appelant à la rébellion. Ils ont opposé une résistance à l’autorité publique ! Ils ont désobéi à l’autorité publique ! », a expliqué le ministre Bienvenue Okiémy selon qui Chaque procès « est un procès juste, un procès équitable ».