La Nouvelle Tribune

«Prix des cinq continents de la Francophonie» : le top 10 des œuvres finalistes

Espace membre

En attendant de dévoiler le lauréat de l’édition 2014 du concours littéraire « Prix des cinq continents de la Francophonie » l’Organisation internationale de la Francophonie, a révélé la liste des 10 œuvres finalistes retenues sur la centaine présentée, par un groupe constitué de représentants de 4 comités de lecture. 

On connaît désormais le top10 des œuvres et des auteurs qui sont en lice pour décrocher le « Prix des cinq continents de la Francophonie » destiné à valoriser chaque année, un roman écrit en langue française qui met en exergue une expérience particulière avec le Français. Sur les 10 romans retenus, on retrouve : 4 œuvres du Canada (Québec) dont «La dérive des jours » de Jonathan Gaudet, « Mãn » de Kim Thuy, « L’Orangeraie » de Larry Tremblay, et « Les Souliers de Mandela » de Eza Paventi;  4 œuvres de la France : « Arden »de Frédéric Verger, «Feu pour feu » de Carole Zalberg, «L’Homme qui avait soif » de Hubert Mingarelli et «Nos mères » de Antoine Wauters. Ensuite, viennent les singletons avec le roman « On dirait toi » du Suisse Bernard Campiche et le roman « Meursault, contre-enquête » de l’Algérien Kamel Daoud.

Ces œuvres ont été sélectionnées parmi une centaine par un groupe composé des représentants de l’Association Passa Porta de Belgique, du Collectif des écrivains de Lanaudière de Québec, de l’Association des écrivains du Sénégal et de l’Association du Prix du jeune écrivain qui s’étaient réunis le 26 juin 2014 au siège de l’Oif.

Le top 10 des œuvres en course étant connu, il faudra patienter jusqu’au mois de septembre pour connaître lequel de ces auteurs sera l’heureux gagnant du «Prix des cinq continents de la Francophonie » qui est, rappelons-le à sa 13ème édition. Le lauréat partira avec la somme de 10 000 euros et succèdera au Mauricien Amal Sewtohul gagnant de l’édition précédente avec son roman «Made in Mauritius » publié aux Editions Gallimard.