La Nouvelle Tribune

Palestine : Israël tente d'empêcher l'escalade de la violence

A lire

Afrique du sud : Jacob Zuma choqué des inégalités entre noirs et blancs malgré la fin de l’apartheid

Il y a pire que le terrorisme islamiste selon Bill Gates

se connecter
se connecter

Pour empêcher l'escalade de la violence après l'assassinat d'un jeune palestinien en représaille à celui des trois jeunes israeliens, le premier ministre Benjamin Nétanyahou a appelé au calme les différentes communautés.

Les autorités policières du pays ont annoncé l'arrestation de plusieurs extrémistes juifs qui pourraient être impliqués dans le meurtre du jeune palestinien Mohammad Abou Khdeir : «plusieurs suspects juifs avaient été arrêtés et sont interrogés». Rappelons que le jeune palestinien avait été brûlé vif. Pendant que le pays fait face à divers appels à la violence entre les communautés arabes et juives, un citoyen américain d'origine palestienne (cousin du jeune Abou Khdeir) a été passé à tabac par des forces de l'ordre israelienne. Le président Barack Obama s'est dit inquiet quant à la tournure des événements dans la région. 

Outre ces manifestations, des arabes d'Israel ont indiqué leur ras-le-bol face à la politique jugée anti-arabe menée par le gouvernement de Nétanyahou, soutenus par quelques députés arabes du pays. Les isréaliens ont également riposté à des tirs de roquette du Hamas