La Nouvelle Tribune

Condamnée à mort pour apostasie : la soudanaise Meriam Yahia libérée

A lire

Leçons de football et leçons de vie

France : leur mosquée fermée, des musulmans décident de prier dans les rues de Clichy

se connecter
se connecter

La prison n’aura été qu’une maternité pour la soudanaise Meriam Yahia Ibrahim Ishag. Une jeune femme chrétienne de 27 ans condamnée à mort pour apostasie alors qu’elle était enceinte et qui a donné naissance à un enfant dans sa cellule où elle attendait son exécution. 

Elle a été libérée ce lundi apprend-on de l’un de ses avocats, Me Mohannad Moustafa qui assure qu’elle est « désormais hors de la prison ». Les raisons de la libération de Meriam Yahia qui devrait être exécutée par pendaison selon la sentence prononcée il y a quelques semaines, ne sont pas encore connues. Mais, pour rappel, sa condamnation a suscité beaucoup de réaction à travers le monde, et le chef du département d’Etat américain avait officiellement ordonné aux autorités soudanaises de la libérer.

Soudan : rendez-nous Meriam et son bébé!