La Nouvelle Tribune

Coupe du Monde : au Brésil, la presse nigériane porte des T-shirt anti-Boko Haram

Espace membre

« World unites against Boko Haram » pour dire en français « Le monde uni contre Boko Haram ». C’est le message qui figurait hier samedi 21 juin 2014 sur le T-shirt des journalistes sportifs nigérians qui couvraient le Mondial.

Notamment le dernier match de la journée qui opposait le Nigeria à la Bosnie Herzégovine (1-0). En haut de ce message écrit à l’avant du T-shirt sont dessinés les drapeaux nigérian et bosniaque. C’est une manière pour cette presse sportive d’apporter sa contribution à la lutte que mènent les autorités de la première économie africaine contre la secte islamiste Boko Haram.

Cette secte qui fait tant parler d’elle depuis l’enlèvement mi-avril d’environ 300 lycéennes à Chibok dans l’Etat de Borno, à la frontière avec le Tchad. D’ailleurs depuis ce rapt tristement spectaculaire, ceux-là, qui estiment que « l’éducation occidentale est un péché », ont multiplié les attentats suicides.

« Il nous a semblé que c’était (la Coupe du Monde de foot) une bonne plateforme pour que le monde voie les efforts que font les Nigérians, à côté du gouvernement, pour voir cette menace complètement écartée de notre société », a déclaré l’initiateur Enaka Odikpo, commentateur à Radio Nigeria. Cité par Reuters, il a ajouté avoir distribué à ses confrères nigérians et à des responsables de football 250 T-shirts.