La Nouvelle Tribune

Egypte : peines de mort confirmées pour 183 condamnés dont le chef des Frères musulmans

Espace membre

Ils sont désormais 183 condamnés à mort en Egypte. Près de 500 autres ont été épargnés par un tribunal égyptien à Minya qui a confirmé samedi, les peines de mort contre 183 prisonniers dont le chef de la confrérie des Frères musulmans, Mohammed Badie. 

Les choses sont allées trop vite pour ces personnes sur qui plane l’ombre de la mort. Le verdict de confirmation qui a eu lieu après l’avis consultatif du mufti, le représentant de l'islam auprès des autorités, s’est passé en vase clos, en l’absence des médias interdits d’accès au tribunal. Le juge Saïd Youssef Sabry, réputé pour son penchant à livrer des accusés à la mort, avait prononcé un verdict de condamnations à mort pour 683 personnes en avril.

Il est reproché aux condamnés d’avoir pris part à de violentes manifestations au cours desquelles deux policiers ont trouvé la mort le 14 août 2013 à Minya. Et pendant qu’ils sont jugés pour la mort des deux policiers tués, rien n’est dit à propos de la mort massive de quelque 700 manifestants pro-Morsi tués le même jour par des forces de l'ordre au Caire. Une possibilité de faire appel existe. Mais personne ne peut jurer de l’aboutissement heureux de ce processus dans un pays où la justice est accusée d’être manipulée par les militaires de retour au pouvoir.