La Nouvelle Tribune

Maroc : l'ancien capitaine Moustapha Adib oppose Rabat à Paris

Espace membre

Heurt diplomatique entre Rabat et Paris cette semaine. L'ancien capitaine Moustapha Adib recherché dans son pays et protégé par Paris a eu l’ingénieuse idée de réveiller le bouillant volcan de différents diplomatiques qui dormait en allant, mercredi, au seuil de la chambre d’hospitalisation du numéro 2 de l'armée marocaine, le général Abdelaziz Bennani, hospitalisé à l'hôpital militaire du Val-de-Grâce depuis des semaines.

L’exilé tentait de faire parvenir au général malade, une fleur et une lettre incendiaire dans laquelle il l’accuse d’être un criminel. Chose qui a irrité le directeur marocain du contre-espionnage qui, indique Rfi, a « aussitôt convoqué l'ambassadeur de France près le Maroc ». Le diplomate français a tenté de calmer Rabat en condamnant l’action du capitaine marocain qu’il qualifie de « lâche agression morale ». Sauf que ça n’a pas suffit à calmer le gouvernement marocain qui est revenu sur les différents entre lui et Paris à travers un communiqué signé du Premier ministre Abdelillah Benkirane.