La Nouvelle Tribune

Mondial 2014 - match Belgique # Algérie (2-1) : l’exploit n’a pas eu lieu

Espace membre

La Belgique a réussi à renverser une situation pourtant bien mal embarquée pour l’ouverture du score par une équipe de l’Algérie solidaire et regroupée dans sa base. Un match à sens unique avec une équipe belge maîtrisant son sujet dans le stade Mineirão de Belo Horizonte où l’exploit rêvé par Vahid Halilhodzic a duré plus d’une heure.

Les Fennecs ont nourri l’espoir de battre les Diables Rouges au bout de 70 minutes où ils ont pratiqué à l’italienne. Après l’ouverture du score par le joueur du Fc Valence Sofiane Feghouli sur penalty (1-0, 25’), l’équipe s’est recroquevillée sur elle-même avec une défense à huit devant M'Bolhi. Un refus presque de jouer symbolisé par  une nette possession de balle pour les belges (67% contre 33%) et une vingtaine de tentatives aux buts contre un pour les fennecs.

C’est dire que le score final (2-1 pour la Belgique) ne reflète pas la domination des Diables Rouges qui se sont faits surprendre par l’ouverture du score avant de s’appliquer à bien préserver leurs arrières tout en maintenant l’élan offensif. Mais, les joueurs de Vahid ont fait preuve de solidarité et sont restés soudés.

Les sauveurs sortis du banc

D’ailleurs, lors de cette première partie,  toute l’équipe belge n’y était pas et Marc Wilmots a dû chercher les mots justes, en vain, pour relancer ses joueurs, trop timorés et très peu inspirés. Face à un regroupement tactique impressionnant d’une équipe de Fennecs décidée à préserver son acquis de la 25è minute, il a fallu que Wilmots sorte de son banc de touche deux jockers. Ainsi, Marouane Fellainni entré à la  place de Moussa Dembélé cinq minutes plus tôt égalise. Hazard temporise côté gauche et trouve De Bruyne derrière lui. Ce dernier ajuste alors un excellent centre que Fellaini vient reprendre d'une tête lobée, aux 16 mètres, imparable pour M'Bolhi (1-1, 70’).

Ensuite sur  un Contre-attaque rapide des Diables Rouges avec Hazard qui s'échappe côté gauche et fixe la défense adverse avant de parfaitement décaler  Dries Mertens  (entrée à la place de Nacer Chadli 46’) sur la droite. Le Napolitain entre alors dans la surface et marque en force du pied droit (2-1, 80’). Les deux joueurs sortis du banc de touche ont scellé le sort d’une équipe d’Algérie qui a trop subi et qui a manqué cruellement d’audace. L'Algérie n'a toujours pas trouvé sa première victoire lors de ses 6 derniers matches de Coupe de Monde. Mais, elle aura marqué en phase finale de coupe du monde au bout  de son 72è tir, son dernier but remontant au 3 juin 1986 contre l'Irlande du Nord (1-1, but de Djamel Zidane).

Composition des deux équipes

Belgique:Courtois, Vertonghen, Kompany (cap.), Van Buyten, Alderweireld, Witsel, Dembélé (Marouane Fellainni 65’), Chadli (Dries Mertens 46’), De Bruyne, Hazard, Lukaku (Divock Origi 58’)

Entraîneur: Marc Wilmots (44ans)

Algérie: M'Bolhi - Mostefa, Bougherra (cap.), Halliche, Ghoulam - Taider, Medjani (Nabil Ghidas 84’), Bentaleb - Feghouli, Mahrez (Medhi Lacen 71’), Soudani (Islam Slimani 66’)

Entraîneur: Vahid Halilhodzic (61 ans)

Avertissement:

Belgique: Jan Vertonghen (24’)

Algérie:Sofiane Ferghouli (25’), Nabil Bentaleb (34’)