La Nouvelle Tribune

Niger : ruée d’orpailleurs sur un important gisement d'or près de la Libye

Espace membre

Un important gisement d'or découvert à l’extrême nord du Niger dans la commune de Bilma, frontalière à la Libye attire un monde fou d’orpailleurs.  Selon la Bbc, ils sont plus de 10 000 personnes  à avoir pris  d’assaut  cette zone aurifère découverte en Avril dernier dans les montagnes du Djado.

Munis de leurs détecteurs d’or, les orpailleurs ne se donnent pas tellement de peine pour dénicher le précieux métal. Ce sont ces hommes qui fouinent les montagnes du Djado qui ont découvert le site en avril, et  ils ne comptent pas céder leur trouvaille  à la société du patrimoine des mines du Niger qui a bénéficié d’un permis officiel d'exploitation des autorités nigériennes.

Le maire de la commune du Djado, Abba Sidy Lawal, dit avoir déjà recensé 2235 véhicules et 13 000 personnes arrivées sur les lieux. Parmi les orpailleurs qui se bousculent à Djado figurent des gens de diverses nationalités venus du Nigéria, du Tchad, de la Libye et du Soudan. Au micro de la Bbc, un orpailleur tchadien, Ibrahim Ousmane a déclaré que « Personne n’exige de droits de frontière ou de distinctions des étrangers au Niger. Vous vous présentez, vous montrez vos papiers et vous passez sans rien payer ».

La ruée de chercheurs d’or a provoqué la cherté  de  la vie dans cette  localité du désert nigérien avec une augmentation  des prix des denrées de première consommation dont l’eau qui désormais peut coûter jusqu’à 100.000 Fcfa. Soit près de 200 dollars pour un bidon de 200 litres. Ce qui  ne décourage guère les orpailleurs qui remercient le ciel de leur avoir donné cette manne au milieu du désert. Un site particulier selon les témoignages des orpailleurs qui apprennent  qu’ils n’ont pas besoin de creuser en profondeur pour trouver le précieux métal s’étalant à la surface du sol.