La Nouvelle Tribune

Nigeria : 20 à 40 femmes enlevées dans le nord-est du pays

Espace membre

Boko Haram a encore enlevé des femmes dans le nord-est du Nigeria. Il s’agit d’une vingtaine de jeunes femmes peules dans le village de Garkin à 8 km de Chibok, dans l'Etat de Borno où plus de 200 lycéennes avaient été enlevées le 14 avril dernier. 

Le nombre de femmes enlevées pourrait être cependant être supérieur aux chiffres officiels. Selon un chef local, au total 40 femmes ont été kidnappées. Chiffre confirmé par un responsable local de l'Association d'éleveurs (peuls) de troupeaux Miyetti Allah du Nigeria (Macban) qui a confié que 40 jeunes mères avaient été visées et emportées dans des véhicules vers une destination inconnue.

Ce chiffre de 40 est contesté par un membre d'une milice d'auto-défense locale, Alhaji Tar qui de son côté apprend que « des hommes armés sont arrivés un peu avant midi et se sont emparés de 20 femmes et trois jeunes hommes qui surveillaient le village ». L’enlèvement de femmes peules était chose courante selon le responsable d’éleveurs peuls. « Ce n'est pas la première fois que des femmes sont enlevées dans cette région et sont relâchées uniquement quand nous payons la rançon en bétail aux ravisseurs » a confié le chef peul qui explique : « ils arrivent et font du porte-à-porte, faisant sortir les femmes et sélectionnant des femmes jeunes puis ils les emmènent dans leurs véhicules et réclament entre 30 et 40 vaches pour leur libération ». Cette fois-ci, les autorités auraient été informées avant le rapt mais comme pour le cas des plus de 200 lycéennes, ils n’ont pas réagi.