La Nouvelle Tribune

Cameroun : Boko Haram fait peur aux lycéennes

Espace membre

C'est la psychose générale chez les lycéennes du nord du Cameroun. Elles redoutent d'être enlevées comme leurs paires du Nigéria. Dans un reportage réalisé par l'Afp, les lycéennes n'ont pas caché cette crainte qui les animent chaque jours. "J'ai trop peur que les Boko Haram arrivent dans notre établissement pour nous kidnapper" a confié Sidonie Dimissigue, 15 ans, une de ces lycéennes du lycée de Fotokol, dans l'extrême nord du Cameroun. 

Fotokol, est aussi une région où la population est majoritairement musulmane avec un fort taux d'analphabètes. Selon les filles, la secte Boko Haram avait annoncé qu'elle viendrait dans leur région. Depuis cette annonce, prendre le chemin de l'école est un risque pour elles. "Au premier trimestre, je suivais bien les cours, mais depuis qu'ils ont enlevé les filles au Nigeria, je suis perturbée", raconte Sidonie, qui pour s'apaiser apprend qu'elle en parle avec son papa. Cette région où vit une grande majorité de musulmans, fait partie des zones sous-scolarisées de l'Extrême-Nord camerounais. Pour rassurer ces filles inquiètes, quelque 300 soldats et gendarmes camerounais patrouillent dans la ville. Les filles condamnent les actions de la secte islamiste et demandent plus de sécurité pour l'empêcher de venir ruiner leur avenir.