La Nouvelle Tribune

Thaïlande : le Sénat dissout par les putschistes

Espace membre

En Thaïlande, arrivée au pouvoir jeudi 22 mai par un coup d’Etat tant redouté, la junte a enchainé les actes pour s’affirmer. Après la dissolution de la constitution, la censure et l’interdiction de certains médias et l’arrestation de l’ex-première ministre Yingluck Shinawatra, le général Prayut Chan-O-Cha et ses hommes viennent de dissoudre le Sénat.

« Le Sénat sortant est démis. Toute loi ayant besoin d’être approuvée par le Parlement ou le Sénat le sera désormais par le chef (de la junte) », a annoncé ce samedi un communiqué lu à la télévision. Ainsi, la junte veut-elle désormais légiférer par décret et ordonnance. Etant donné que le Parlement avait déjà été dissout.

Avec l’absence des institutions législatives, l’instauration de la loi martiale et la prise de toutes ces mesures citées plus haut, les militaires deviennent les seuls maîtres à bord dans le pays. Notons que la Thaïlande connait une crise politique qui dure depuis sept mois. Par ailleurs, on apprend que les Etats-Unis ont suspendu leur aide militaire au pays.