La Nouvelle Tribune

Affrontements meurtriers à Kidal : IBK durcit le ton contre le Mnla

Espace membre

Le président malien s’est prononcé à la télévision sur le conflit qui a opposé l’armée malienne aux rebelles touaregs du Mnla le week-end écoulé à Kidal dans le nord du pays. « Ce crime odieux ne restera pas impuni » a prévenu le président Ibrahim Boubacar Keïta qui condamne les affrontements avec la dernière rigueur.

Pour lui, les rebelles touaregs ont violé le cessez-le-feu et par ricochet les accords signés à Ouagadougou dans la capitale du Burkina Faso. « Les rebelles touaregs se sont à nouveau coalisés avec les mouvements jihadistes » déclare le président. Dans son discours, le président malien n’a pas épargné la communauté internationale dans ses critiques. Selon lui, si le Mnla et autres milices armés ont cette latitude de semer le trouble sur le terrain, c’est aussi parce que les forces internationales présentes au Mali manquent d’efficacité dans leurs interventions. Le ton n’a pas été uniquement dur. Le président s’est montré quelque fois ouvert au dialogue et demande aux rebelles de renoncer aux attaques dans le nord.