La Nouvelle Tribune

Attribution du Mondial 2022 au Qatar : le mea-culpa de Sepp Blatter

Espace membre

L’attribution de la Coupe du monde de football 2022 au Qatar fait toujours l'objet de nombreuses polémiques, avec des soupçons de corruption de la Fifa par le pays. Interrogé hier jeudi par la radio suisse Rts, Sepp Blatter, président de la Fédération internationale de football et associations (Fifa) a reconnu que l’attribution de l’organisation du Mondial 2022 au Qatar était une « erreur ». 

Mais des erreurs, tout le monde en commet dans la vie, a-t-il ajouté. « Le rapport technique du Qatar indiquait bien qu’il faisait trop chaud en été, mais le comité exécutif (de la Fifa) avec une majorité assez large a décidé qu’on (allait) au Qatar », a indiqué Blatter, candidat à sa propre succession à la tête de la Fifa. Mais quid des soupçons de corruption ? « Je ne dirai jamais qu’ils (le Qatar) ont acheté le Mondial, mais il y avait une pression politique, venant aussi bien de France que d’Allemagne. On sait très bien que des grandes maisons françaises et des grandes maisons allemandes travaillent au Qatar. Mais ils ne travaillent pas seulement pour la coupe du monde », a révélé Blatter.