La Nouvelle Tribune

Mali - achat de l’avion présidentiel : le Fmi veut « voir clair » dans cette affaire

Espace membre

L’avion récemment acquis pour les déplacements du président malien Ibrahim Boubacar Keïta suscite encore des inquiétudes. Le Fonds monétaire international (Fmi) s’est intéressé à ce dossier brûlant de l’actualité malienne en demandant à voir clair dans cette affaire qui ne lui a été révélée que par la presse. 

« Nous avons appris cet achat après coup, en lisant la presse » a déclaré Le représentant du FMI au Mali, Anton Op de Beke qui serait fâché contre Bamako. Le représentant du Fmi fustige l’attitude du gouvernement qui lui a caché le dossier de l’achat de l’avion présidentiel au moment de la première évaluation, en mars dernier, d’un programme de facilité de crédit, représentant 20 milliards de francs CFA financé sur trois ans par son institution. « Nous leur posons des questions sur l’achat de cet avion, sur les procédures qui ont été suivies.», explique Anton Op de Beke après des discussions avec les autorités maliennes en prélude au prochain décaissement concernant le programme financé par le Fmi.

Le Fmi demande également des explications sur un contrat d’armement qui s’élève à 108 milliards de francs Cfa passé avec le ministère de la Défense. Du côté de la présidence, on se refuse à tout commentaire. « Si le Fmi n’est pas content, c’est au ministère des Finances qu’il doit s’adresser » dit-on.