La Nouvelle Tribune

Assassinat de Camille Lepage en Centrafrique : « Le crime ne restera pas impuni » selon François Hollande

Espace membre

La nouvelle de l’assassinat en Centrafrique d’une jeune photojournaliste française Camille Lepage, 26 ans a ramené sur le tapis le débat de la situation précaire des journalistes qui vont sur des terrains de conflits dans le cadre de leur travail. Selon le président français François Hollande la jeune journaliste qui effectuait un reportage en Centrafrique « est tombée dans un guet-apens ». 

La photojournaliste Camille Lepage serait tombée dans une embuscade à Gallo, un village situé sur l'axe Bouar-Garoua-Boulaï (Cameroun) où les milices chrétiennes anti-balaka et d'ex-rebelles Séléka ont échangé des coups de feu dans un violent affrontement qui a coûté la vie à une dizaine de personnes dans les deux camps en plus de la journaliste.

Le président français qui a condamné cet assassinat a martelé que le crime ne restera pas impuni. Il a déjà investi les forces militaires françaises et africaines présentes sur le terrain de la mission d’identifier les auteurs du crime qui doivent être punis. Il invite les journalistes à faire preuve de plus de vigilance sur les terrains de crises dans leur quête de l’information. Pour rappel, cet assassinat intervient six mois après celui de deux journalistes de rfi au Mali. Elle est la 18ème journaliste tuée dans l’exercice de sa fonction depuis le début de cette année.